Développé avec Berta.me

  1. ¶ Liaisons sous-marines

  2. Anaglyphe1975Le Vercors, navire câblier 1851Fragment du câble sous-marin de la liaison Douvres/CalaisCollection Historique Orange Constructeur : WILKINS & WHEATHERLY-NEWAL & CIE-KUPER & CIEL’âme de ce câble contient 4 conducteurs en cuivre de 1.65 mm de diamètre, chacun d’eux est recouvert de 2 couches de gutta-percha au diamètre de 7.11 mm. Les 4 fils conducteurs sont tordus en spirale enveloppée d’un filin enduit de goudron et de suif. Le cordon ainsi formé et protégé par 10 fils de fer de 7.62 mm chacun recouvre le câble en hélice lui offrant un dia-mètre total de 38 mm. Ce câble, long de 25 milles et demi, pèse 7 tonnes par mille nautique et traverse une profondeur maximum de 30 brasses (55 mètres).

    Anaglyphe
    1975
    Le Vercors, navire câblier
    1851
    Fragment du câble sous-marin de la liaison Douvres/Calais
    Collection Historique Orange
    Constructeur : WILKINS & WHEATHERLY-NEWAL & CIE-KUPER & CIE
    L’âme de ce câble contient 4 conducteurs en cuivre de 1.65 mm de diamètre, chacun d’eux est recouvert de 2 couches de gutta-percha au diamètre de 7.11 mm. Les 4 fils conducteurs sont tordus en spirale enveloppée d’un filin enduit de goudron et de suif. Le cordon ainsi formé et protégé par 10 fils de fer de 7.62 mm chacun recouvre le câble en hélice lui offrant un dia-mètre total de 38 mm. Ce câble, long de 25 milles et demi, pèse 7 tonnes par mille nautique et traverse une profondeur maximum de 30 brasses (55 mètres).

    • 1

      Anaglyphe
      1975
      Le Vercors, navire câblier
      1851
      Fragment du câble sous-marin de la liaison Douvres/Calais
      Collection Historique Orange
      Constructeur : WILKINS & WHEATHERLY-NEWAL & CIE-KUPER & CIE
      L’âme de ce câble contient 4 conducteurs en cuivre de 1.65 mm de diamètre, chacun d’eux est recouvert de 2 couches de gutta-percha au diamètre de 7.11 mm. Les 4 fils conducteurs sont tordus en spirale enveloppée d’un filin enduit de goudron et de suif. Le cordon ainsi formé et protégé par 10 fils de fer de 7.62 mm chacun recouvre le câble en hélice lui offrant un dia-mètre total de 38 mm. Ce câble, long de 25 milles et demi, pèse 7 tonnes par mille nautique et traverse une profondeur maximum de 30 brasses (55 mètres).

    • 2
    • 3

    ©Frédéric MIT

  3. 99% de nos données passent sous les océans. L'idée du câble marin nous vient d'un poète anglais oublié, John Watkins Brett qui consacra son immense fortune à la réalisation de son invention.

    En résidence à Orange Garden, l'artiste numérique Agnès de Cayeux m'a invité à collaborer photographiquement sur une des créations de l'ensemble de son installation. Il s'agissait de faire les photographies pour l'unique exemplaire d'un livre blanc sur les câbles marins. De cette collaboration sont nées; un tryptique de photos de plages et de vestiges de vieux cables, retrouvés sur trois plages d'attérissement historiques  sur côtes les françaises, et aussi des photos de pièces issues de la Collection Historique Orange.

    "Agnès de Cayeux auteur www, regarde le territoire de l'internet depuis 1999, de manière compulsive parfois, comme chacun de nous. Elle télécharge, elle capte, elle copie-colle, sauvegarde et se souvient méthodiquement de ces données, les oublie parfois. Elle programme des écritures à distance. Auteur également de quelques bouquins de papier, elle se planque sous un écran connecté, revient du Groenland version tehcno fibre optique."

    Un très grand merci à Agnès de m'avoir invité dans cette aventure magnifique emprunt d'une grande poésie.

    les créations de Agnès de Cayeux  : www.agnesdecayeux.fr